Économie/ Chine-Afrique: 17 pays bénéficient de l’annulation de 23 prêts sans intérêt

0
193

Globe INFOS le 24 août 2022. La République populaire de Chine vient de donner un coup d’accélérateur à la coopération qu’elle entretient avec le continent noir. Pour cela, son gouvernement a annoncé qu’il annulait le remboursement de 23 prêts sans intérêt à 17 pays africains, tout en s’engageant à approfondir sa collaboration avec le continent.

Rappelons à toute fin utile que cette annulation du remboursement de 23 prêts sans intérêt pour 17 pays africains, vient s’ajouter à une opération d’annulation de 3,4 milliards de dollars et restructuré 15 milliards de dollars de dette de 2000 à 2019. Pékin a promis davantage de projets d’infrastructure et a proposé des accords commerciaux favorables dans un modèle « gagnant-gagnant » de « coopération mutuellement bénéfique ».

Alors que Pékin a une histoire répétée de renonciation à des prêts comme celui-ci, les gouvernements occidentaux ont multiplié des accusations sans fondement et politiquement motivées selon lesquelles la Chine utilise la « diplomatie du piège de la dette » dans les pays du Sud.

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a tenu une réunion avec des dirigeants de divers pays africains et de l’Union africaine le 18 août.

Lors de la conférence, M. Wang a condamné la « mentalité de guerre froide à somme nulle » de l’Occident. Il a plutôt proposé un modèle basé sur la « coopération multipartite » avec l’Afrique qui apporte des « résultats gagnant-gagnant » pour toutes les parties.

« Ce que l’Afrique accueillerait favorablement, c’est une coopération mutuellement bénéfique pour le plus grand bien-être des peuples, et non une rivalité entre grands pays pour des gains géopolitiques », a-t-il déclaré.

M. Wang a révélé que Pékin soutiendrait l’Union africaine dans ses efforts pour rejoindre le G20.

Le ministre des Affaires étrangères a également annoncé que « la Chine renoncera aux 23 prêts sans intérêt pour 17 pays africains qui étaient arrivés à échéance d’ici la fin de 2021 ».

Pékin s’est engagé à renforcer le commerce avec l’Afrique et a conclu des accords avec 12 pays du continent pour supprimer les droits de douane sur 98% des produits qu’ils exportent vers la Chine, augmentant ainsi la compétitivité des produits africains.

M. Wang a déclaré que Pékin continuerait à fournir une aide alimentaire, économique et militaire à l’Afrique, tout en offrant une assistance dans la lutte contre le covid-19.

Soulignant l’importance de la « coopération au développement », la Chine a offert des milliards de dollars d’investissements dans des projets d’infrastructure comme « un fort coup de pouce au processus d’industrialisation de l’Afrique ».

L’Afrique joue un rôle important dans l’initiative « la Ceinture et la Route » de Beijing, un projet d’infrastructure mondial visant à interconnecter les pays du Sud et à déplacer le centre de l’économie mondiale vers l’Est.

« Face aux diverses formes de pratiques hégémoniques et d’intimidation, la Chine et l’Afrique se sont épaulées », a souligné M. Wang, appelant à « sauvegarder l’équité et la justice internationales ».

Les commentaires et les promesses de la Chine d’approfondir la « coopération mutuellement bénéfique » avec l’Afrique n’auraient guère pu être plus différents de ceux faits par les hauts diplomates américains.

« Nos recherches montrent que les banques chinoises sont disposées à restructurer les conditions des prêts existants et n’ont jamais saisi un actif d’aucun pays », a-t-elle ajouté.

Brautigam a constaté qu’entre 2000 et 2019, la Chine a annulé plus de 3,4 milliards de dollars et restructuré ou refinancé environ 15 milliards de dollars de dette en Afrique, renégociant au moins 26 prêts individuels.