Gabon/dialogue social :La Marine Marchande et la Synamm enterrent la Hache de guerre !

0
446

Par Antine Etoughé.

Libreville, le 12 Avril 2021(G.I). La Direction générale de la Marine Marchande et le Syndicat National des Agents de la Marine Marchande en abrégé (SYNAMM) ont procédé, à la signature du protocole d’ accord marquant ainsi une trêve à la grève qui secoue cette direction.

Après la rencontre du 3 mars 2021 dernier avec monsieur Brice Constant PAILLAT, le Ministre du transport, les deux parties avaient été entendues et avaient entamé des négociations afin de trouver un terrain d’entente chose faite au regard de la cérémonie de ce matin. Disons que Le Gouvernement n’a ménagé aucun effort pour rétablir la lumière et relancer cette structure qui représente un pan important dans la relance économique du Gabon.

D’ après monsieur Patrice LOCKO le président du Syndicat National des Agents de la marine marchande (SYNAMM ), Il est nécessaire que les conditions de travail soient saines pour que leur efforts se conjuguent et qu’ils puissent regarder vers la même direction pour le bonheur de la structure et de l’économie nationale. Après avoir remercié le ciel pour cet accord trouvé, c’est avec émotion qu’il s’est excusé pour les désagréments et dérapages orchestrés par les membres du syndicat.

Raison pour laquelle, monsieur Fidèle ANGOUE MBA, le Directeur Général de la Marine Marchande, à énumérer les difficultés rencontrés au sein de cette administration, avant de prendre l’engagement d’y remédier dans de brefs délais. « Des mesures seront prisent afin de redorer le blazon de cette administration » a-t’il déclaré car le souhait des deux parties est que ce protocole se perinise.

Au regard de la situation de crise dû à la pandémie Covid-19, monsieur le Ministre a exhorté les agents à redoubler d’efforts, car « il est possible de faire mieux avec peu », a-t-il expliqué pour accroître la productivité et redonner à cette administration son image d’en temps.

Cette réconciliation marque la trêve d’une grève qui a duré 4mois entre les délégués et les syndicats. Les agents doivent désormais regagner leur poste de travail dans la paix et la quiétude ont-il conclu.