RHM: et si le plan anti Michel Menga M’essone était en marche.

RHM: et si le plan anti Michel Menga M’essone était en marche.

Libreville le 31 mars 2019, Alexandre Barro Chambrier, le Président du mouvement politique Rassemblement Héritage et Modernité (RHM), a fait une communication lors de laquelle il a annoncé la tenue du premier congrès du parti, après trois ans (3) d’existence les 05,06 ,07 avril prochain.

-Procéder à une analyse profonde de la situation sociale et politique que traverse le pays.

– tirer les enseignements de l’échec du parti lors des dernières élections législatives et locales d’octobre dernier.

-Régler définitivement le problème Michel Menga M’essone entré volontairement au gouvernement sans l’aval du parti.

Telles sont les trois raisons fondamentales qui emmènent RHM à tenir son premier congrès surtout lorsqu’on sait que le troisième point est la vraie raison de la tenue de celui ci, car le règlement du parti stipule qu’un membre fondateur du parti ne peux être exclu ou radié et Michel Menga M’essone le sait et s’y appuie.

Il est bon à rappeler que Michel Menga actuel Ministre d’état Gabonais de l’éducation nationale, a accepté ce poste en mai 2018 dernier bafouant ainsi le règlement intérieur du parti.

Aujourd’hui cette situation a fragilisé le parti créant ainsi deux courants. Contient de cette réalité Barro Chambrier et les siens tentent le tout pour le tout à fin de régler définitivement le cas Michel Menga, qui devient très pesant.

D’après une source proche du parti, Barro Chambrier et les siens pourront aller jusqu’à changer le nom du parti et abandonner Michel Menga avec un RHM décapité affaire à suivre.

Laisser un commentaire